Ma réponse à Raquel GARRIGO

Il y a quelques jours, madame Raquel Garrido (@RaquelGarridoFr) a fait le buzz en apostrophant violemment un chef d’entreprise, monsieur Thibault Lanxade, sur un plateau TV :

« Vous venez avec vos costards et vos salaires à 7.000 euros dire aux gens de travailler plus pour gagner moins »

Voici la réponse que j’aurais aimé entendre :

——

Chère madame,

Vous avez tort. Je ne gagne pas 7.000 euros par mois, je produis 25.000 euros de conseils et de services que je propose à des individus qui choisissent délibérément et librement de les acheter, tout simplement parce qu’ils sont satisfaits du service que je leur rends et parce qu’ils fabriquent de la valeur à leur tour grâce à mes conseils.

C’est ce que l’on appelle l’économie de marché que votre mentor monsieur Mélenchon, votre conjoint Alexis Corbiere et vous même, haïssez tant, selon ce que vous n’avez de cesse de déclarer partout et tout le temps, tout en profitant largement de ce système qui paraît-il vous révulse.

Mes clients sont libres et si mes services ne leur conviennent plus, et bien ils résilient leur abonnement et je n’ai plus de revenus. Point barre. C’est à moi et à moi seul à qui il revient d’acquérir et d’analyser des données et des compétences pour leur donner de la valeur qui permet à son tour à mes clients de produire et d’exporter leur savoir et leurs produits à l’étranger pour générer une richesse qui profite à notre pays.

J’aimerais donc vous apporter des précisions importantes que vous semblez ignorer totalement, sans doute tout comme votre collègue députée qui siège à la commission des finances (rien que ça) sans connaître le montant du SMIC !

Quand je facture 25.000 euros TTC de mes services, ces derniers incluent 20% de TVA, soit 4.166 euros de mon travail qui reviennent directement à l’Etat.

Je rappelle au passage, au cas où vous ne le sauriez pas, que la valeur ajoutée c’est la richesse produite. Produite par moi en l’occurrence. Les mots ont un sens.

Il me reste donc 20.833 euros.

De ces 20.833 euros, je déduis mes différents frais (locaux, comptable, internet, téléphone, papier, encre, essence…) pour un montant (arrondi pour faire simple) de 2.833 euros (incluant d’autres taxes bien entendu), si bien qu’il me reste 18.000 euros.

Ces 18.000 servent à me verser un salaire composé comme suit :

– Charges patronales : 5.425 euros

– Charges salariales : 2.458 euros

Soit un salaire net 10.116 euros.

Sur ces 10.116 euros, je paye 2.952 euros d’impôts sur les revenus, si bien qu’il me reste effectivement 7.163 euros qui serviront à payer notamment ma taxe d’habitation pour 163 euros (arrondis pour simplifier).

Les 7.000 euros qui me restent font de moi un citoyen très privilégié, ce dont je suis parfaitement conscient mais fier du fait que c’est le fruit de mon travail. Je ne vole ni ne force personne à acheter mes services. Je ne me plains nullement de mon sort à titre personnel, mais j’estime que vu mon niveau de contribution mais aussi en tant que simple citoyen du pays de l’OCDE le plus taxé au monde, je suis en droit d’être respecté et d’attendre, comme mes concitoyens, de disposer de services de qualité (santé, école, formation, université etc…) ce qui est loin d’être le cas comme toutes les études internationales comparatives le démontrent.

Ces 7.000 euros serviront à payer mes dépenses qui sont frappées à leur tour de 20% de TVA, soit encore 1.166 euros.

Donc, pour nous résumer :

Sur 25.000 euros de travail et de valeur ajoutée que j’ai produits seul, je peux librement jouir de 5.833 euros, desquels il faudrait encore déduire la taxe sur l’électricité, l’eau, le stationnement, les péages etc… et les quelques 200 autres différentes autres taxes que vos brillants cerveaux ont inventés.

Je répète, sur 25.000 euros que je produis, l’Etat prend 19.166 euros au moins, puisque je n’ai pas tenu compte de toutes les taxes, soit environ 4 cinquièmes de mon travail !

Je précise que pour ne pas compliquer davantage ma démonstration, je n’ai pas tenu compte de l’impôt sur les sociétés et autres taxes qui pèsent aussi sur mon entreprise et sur mon travail.

Encore une fois, et pour éviter tout malentendu, je fais partie des privilégiés si je compare ma situation personnelle à celle des retraités, chômeurs et autres travailleurs pauvres et c’est parce que j’aimerais plus de justice et plus d’égalité des chances dans mon pays que je me bats au quotidien pour tenter de convaincre les décideurs que vous êtes, de prendre enfin des mesures en ce sens, mais c’est aussi la raison pour laquelle je m’investis personnellement et bénévolement dans différentes associations durant mes rares temps libres, ceci pour compenser ce que l’Etat est incapable de faire en raison du gaspillage généralisé qu’il fait de l’argent qui collecte.

Ces 5.833 euros dont je dispose mensuellement sont à comparer aux plus de 13.000 euros que votre conjoint perçoit en sa qualité de député (rémunération non soumise à CSG + indemnités forfaitaires sans justificatifs…), ce dont je ne vous ai pourtant jamais entendue vous offusquer.

J’aimerais donc que vous nous expliquiez en quoi la valeur qu’un député produirait, bien difficile à mesurer vous en conviendrez, serait supérieure à la mienne et pourquoi nous qui travaillons, nous devons financer son chauffeur alors que nous conduisons nous-mêmes notre véhicule, pourquoi il profite d’une cantine, d’une salle de gym, d’avantages sans limites et sans fin, des transports en train gratuits, de billets d’avion en première classe, d’un régime de retraite incroyablement avantageux… pourquoi nous devons financer aussi plusieurs assistants par député alors que je suis capable d’assurer moi même mon propre secrétariat, etc. etc….

Qu’est ce qui saurait justifier un tel écart et de tels privilèges qui, pour le coup, semblent vous paraître très normaux dans la mesure où ils vous concernent. Cela ne vous choque pas que ce soient les députés qui fixent eux mêmes leurs rémunérations et avantage sans jamais demander l’avis de ceux qui payent ?

Permettez moi de vous dire que s’il y a bien quelqu’un qui a du flan ici sur ce plateau, c’est bien vous et ce sont tous ces élus et technocrates, dont votre conjoint, qui non contents de nous tondre la laine sur le dos, se permettent de nous stigmatiser et de nous insulter comme vous venez de le faire de la manière la plus démagogique et la plus abjecte qui soit.

Votre comportement est honteux et je déplore que vous fassiez mine de n’en être à ce point pas consciente que vous continuiez de soutenir les mêmes arguments alors que le peuple se révolte et vous dit qu’il en a marre.

Le peuple vous dit madame qu’il ne comprend pas pourquoi on exige de son facteur qu’il ait un casier judiciaire vierge et pourquoi les députés viennent encore une fois de s’en dispenser.

L’injustice et la honte sont partout sur nos institutions du fait des abus de personnes comme vous !

Je trouve que vous devriez d’autant plus faire profil bas que si j’en crois ce que j’ai lu, vous avez eu le toupet de solliciter et d’obtenir des aides normalement destinées et exclusivement réservées aux personnes les plus pauvres. Si c’est avéré, j’espère que vous saurez faire preuve du sens moral et de la vertu que vous tentez de mettre en avant aujourd’hui sur ce plateau, en remboursant ces sommes indûment percues, augmentées des intérêts, et ce avant de présenter des excuses publiques et d’en tirer les conclusions qui s’imposent.

Il me semble en outre que c’est récemment chez des membres de votre parti que l’on a retrouvé d’importantes sommes en espèces. Je conviens que tant que l’enquête est en cours, il n’y a pas de conclusion particulière à en tirer, mais convenons tout de même que pour des personnes qui dénoncent sans cesse la fraude fiscale, le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est embarrassant et que ça laisse perplexe…

Alors vos leçons, chère madame, vous pouvez les garder pour vous et continuer de faire le show sur les plateaux TV comme vous le faites, elles ne me touchent pas et elles ne font qu’accroitre mon mépris à l’égard des politiciens professionnels qui sont très forts pour expliquer et régler des choses auxquelles ils ne connaissent strictement rien.

L’argent que je gagne, je le mérite et je le gagne seul et honnêtement, moi !

D’ailleurs, je rebondis sur votre demande et puisque je viens de me plier à votre injonction d’afficher ma rémunération, j’aimerais que vous en fassiez autant en affichant ouvertement les revenus accumulés par votre conjoint et par vous-même, sans oublier les avantages en nature bien entendu.

Votre proposition est finalement très intéressante et je ne doute pas que les français seront vivement intéressés de connaître les revenus que deux élus et politiciens qui ne produisent strictement rien, qui donnent des leçons à tout va et prétendent représenter les pauvres, parviennent à amasser sur le dos de ceux qui travaillent.

Top-la !

Ouvrez-nous donc vos comptes comme je viens de le faire et comme vous l’avez demandé. Donnez l’exemple, vous qui donnez aussi facilement des leçons.

Le pire et le plus intolérable, c’est que non contente de brasser de l’air, vous soufflez sur les braises en opposant les français entre eux, tout ceci pour masquer le fait que c’est à cause des gens comme vous que notre pays est en totale déroute.

Pour conclure, je vous recommande vivement, à vous ainsi qu’à votre conjoint, de lire LA GRÈVE, ce livre de Ayn RAND qui décrit si bien la faillite dans laquelle les personnes comme vous nous précipitent.

A défaut de vous rendre plus intelligente, la lecture aura au moins le mérite de vous occuper à autre chose qu’à remplir des formulaires de demandes de primes et d’aides, ce sera toujours ça de gagné pour la France.

En m’interpelant comme vous venez de le faire, vous avez ouvert une porte, madame. Ces propos vous obligent et désormais les français vous écoutent et attendent que vous fassiez preuve de l’exemplarité que vous prônez.

———–

Note de l’auteur : ces propos n’engagent pas monsieur Lanxade dont je n’ai aucune idée de la rémunération, il s’agit d’une pure fiction.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :