Macron résigné et prêt à capituler

Depuis quelques jours, il n’est question de rien d’autre sinon que du coup de pompe du Président français dont tout le monde s’offusque qu’il ose avoir l’outrecuidance de prendre 3 jours de repos consécutifs.

Very interesting … comme disent les anglais quand ils n’en ont rien à carrer.

C’est tout de même un tantinet paradoxal pour un pays qui a milité et promulgué les 35 heures dont il est si fier, les RTT et tout le toutim et qui figure en bonne place au palmarès mondial du nombre de jours non travaillés par an sans compter le nombre de jours d’arrêt de travail.

Passons, on est plus à une contradiction près.

En revanche, ce que je trouve très intéressant et oh combien révélateur, c’est l’interview qu’il a accordée à Ouest-France, journal auquel je ne suis pas abonné, ce qui fait que je n’ai pas accès à l’article, mais seulement à des extraits que j’ai trouvés sur le site de BFM ici.

Macron

Et ce qu’on y apprend est tout bonnement hallucinant, non pas que l’on découvre la situation du pays ni de l’Europe, mais parce que l’on entend le Président français parler en ces termes :

« Je suis frappé par la ressemblance entre le moment que nous vivons et celui de l’entre-deux-guerres »

Que dit-il ou plutôt qu’exprime t’il en réalité ?

Tout simplement que la France et l’Europe sont en train de revivre le scénario des années 30 : Krach boursier, montée des nationalismes, faillites, guerres …

Après une période d’angélisme et d’euphorie béate centrée sur sa personne, le Président tombe de son piédestal, revient à la réalité et réalise qu’il est dans l’incapacité totale de redresser la barre.

Le système bancaire est au bord du gouffre, la BCE est à l’agonie, l’Euro sur le point d’imploser, la grogne des français est à son comble, le pays est fracturé et morcelé, l’Allemagne n’a plus de leader, l’Italie menace de claquer la porte et de tout faire péter, les belges ont achété des avions américains, les polonais et d’autres pays de l’Est font sécession et s’opposent à la politique migratoire imposée par Bruxelles, l’Angleterre est sur le point de quitter la navire, la croissance européenne est en berne, le chômage remonte, le père Trump cogne sur l’Europe pour parachever sa chute, les russes se tournent vers l’Asie …

Emmanuel Macron vient sans doute de réaliser enfin qu’il allait prochainement devoir gérer (en réalité subir) une crise d’une ampleur inédite et que non seulement il ne pourrait pas l’éviter, mais qu’en plus il n’avait plus guère de moyens pour la retarder et surtout, enfin, qu’il n’avait aucune idée, pas la stature ni les capacités et les compétences indispensables pour gérer ce type de situation qui le dépasse manifestement.

Dès lors, on comprend que ce qui lui arrive, ce n’est pas un « coup de fatigue », c’est un coup de matraque derrière la nuque qui l’a ébranlé et mis K.O. Il est probablement totalement découragé, désemparé et démuni et 3 jours de repos ne changeront rien à l’affaire.

L’Europe des technocrates vie ses dernières heures et avec elle la monnaie inique. Le tsunami qui va submerger le pays est gigantesque et rien ne pourra l’arrêter.

Il est trop tard. Sautez sans plus attendre dans les canots de sauvetage, éloignez vous du Titanic aussi vite que possible pour ne pas être aspiré lors de son naufrage plutôt que de continuer d’écouter l’orchestre…

 

 

Un commentaire sur “Macron résigné et prêt à capituler

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :