Taxe sur les colis, la nouvelle idée qui rend la réalité plus vraie que la fiction

Je n’en finis jamais de ne pas en revenir quand je découvre la créativité sans limite des élus et technocrates français pour toujours inventer de nouvelles taxes.

Cependant, lorsque j’ai découvert ce matin sur BFM la dernière idée en date, mais surtout ses motivations, j’ai eu comme un flash et l’impression d’être replongé tout droit dans le livre de Ayn Rand (la Grève) dont j’ai déjà eu l’occasion de parler dans un précédent article à propos de la SNCF.

colis

L’idée est la suivante : puisque vous, les consommateurs, avez le mauvais goût de préférer acheter en ligne plutôt que de vous rendre en magasin, alors on va taxer vos achats en ligne afin de subventionner les magasins physiques.

Il me semble que la logique voudrait plutôt que les magasins physiques qui ne sont plus rentables mutent et changent pour s’adapter aux attentes des consommateurs. Simple bon sens et rationalité. Evolution, progrès, adaptation etc. …

Que nenni !

On vous dit qu’il faut préserver à tout prix les modèles qui ne fonctionnent pas et puisque vous ne voulez pas les soutenir par vos comportements consuméristes, et bien ce n’est pas grave, l’Etat, dans son infinie grandeur et bonté, va taxer vos achats en ligne et les subventionner.

On peut déjà parier que si cette nouvelle ânerie est mise en oeuvre, elle conduira :

  • à augmenter globalement les taxes que vous payez et donc réduire encore votre pouvoir d’achat ;
  • augmenter les dépenses des collectivités qui vont capter la majeur partie de cette ressource ;
  • aboutir à un échec et ne pas empêcher la disparition des commerces que la mesure était censée soutenir ;

Et, cerise sur le gateau, une fois que l’échec aura été constaté, les magasins de proximité concernés auroint disparu, la taxe subsistera !

Je vous encourage vivement à lire La Grève si vous ne l’avez pas encore fait. L’auteur y décrit admirablement bien la stupidité jusqu’au-boutiste des fonctionnaires et élus qui plongent tous le pays dans la faillite générale.

Je crains que ce ne soit le chemin que la France a déjà choisi depuis 30 ans et sur lequel elle est en train de s’enfoncer.

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :