Ruinez-vous en suivant les bons conseils de la presse

Décidément, après avoir commis un article délirant sur la bonne santé des banques un jour seulement avant que les cours de ces dernières ne s’effondrent, le journal Les Echos brille et se distingue encore une fois par sa clairvoyance et la pertinence des « bons conseils » qu’il dispense à ses lecteurs.

En effet, selon ce qu’écrit son journaliste Etienne Goetz, il serait désormais possible de s’enrichir en empruntant :

« Crédit immobilier : gagner de l’argent en s’endettant est devenu possible »

Notez que l’intéressé ne s’embarrasse pas du conditionnel. Il a trouvé une solution magique, il vous la livre sans détours ni réserves. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on sent bien que nous sommes en période estivale et on a vraiment l’impression que la rédaction du journal a été confiée à des stagiaires pendant les vacances, à moins que ce ne soit l’effet du rosé en pleine canicule qui conduise ce journaliste à écrire de pareilles âneries.

Donc, si l’on en croit ce que l’on nous explique, il suffirait d’acheter un bien immobilier à un taux très faible, d’attendre que son prix augmente au rythme de l’inflation, lequel est supérieur au taux d’emprunt, pour s’enrichir. M.A.G.I.Q.U.E

D’abord, en admettant que l’on s’en tienne à se raisonnement scolaire grossier, il faudrait tout de même considérer les différentes taxes et charges qui pèseront sur le bien acquis, lesquelles suffiront à elles seules à démontrer la faiblesse, pour ne pas dire la stupidité du raisonnement.

Ensuite et surtout, son affirmation repose sur le postulat selon lequel les prix de l’immobilier évolueront selon le rythme de l’inflation, ce qui est une erreur manifeste comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous issu de l’excellent site CGEDD.

friggit

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer à plusieurs reprises les risques imminent de krach immobilier en France, lesquels sont d’ailleurs intimement liés à la crise monétaire et bancaire en cours.

Pour s’en convaincre, on pourra par exemple relever les déclarations récentes du président de la Fédération Française du Bâtiment ici :

« Le président de la FFB, Jacques Chanut, parle donc d’un « retournement du marché du logement neuf », même si « l’activité immédiate des entreprises du bâtiment reste dynamique ». Ce retournement concerne à la fois les ventes en bloc de logements sociaux, les ventes d’appartements aux accédants et aux investisseurs (Pinel) et encore davantage les maisons individuelles, touchées de plein fouet par la suppression de l’APL accession (depuis le 1er janvier 2018) et par la réduction du prêt à taux zéro (PTZ) en zones B2 et C. »

Ce qui va se passer sur le marché de l’immobilier est inéluctable et toutes les sornettes que l’on vous raconte par ailleurs sont fausses. Aucun secteur géographique ni aucun type de logement ne sera épargné pour des raisons évidentes. La solvabilité des emprunteurs va considérablement diminuer et la capacité des banques à financer des prêts va se réduire comme peau de chagrin, si bien que les seuls et derniers acheteurs (ceux qui auront du cash) deviendront tellement rares qu’ils seront rois. Il feront baisser les prix et ceux qui ne voudront pas baisser leur prix ne vendront pas. C’est comme ça que ça c’est toujours passé et c’est encore comme ça que ça se passera.

Si vous possédez de l’immobilier, vendez, prenez votre cash, mettez-le à l’abri car bientôt il sera trop tard.

Un commentaire sur “Ruinez-vous en suivant les bons conseils de la presse

  1. Complétement d’accord avec cet article. J’ai des amis qui cherchent à vendre depuis plusieurs mois et ils n’y arrivent pas et les agents immobiliers leur disent que c’est devenu très dur et que le marché est tendu

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :