Faillite de l’Europe : les passionnants messages subliminaux de Valérie Pécresse

Aujourd’hui, 18 juin 2018, date symbolique s’il en est, Valérie Pécresse se lançait officiellement dans la campagne des élections européennes de 2019, à grand renfort de promotion presse et télévisuelle.

Et le moins que l’on puisse dire avant de parler du fond, c’est que les signaux qu’elle envoie sont pour le moins contradictoires et déroutants sur la forme, laquelle s’avère finalement bien plus intéressante que toutes les niaiseries qu’elle déblatère par ailleurs sur le fond.

D’abord, et comme s’il n’y en avait pas déjà assez comme ça, la miss a jugé utile et nécessaire de lancer encore un nouveau parti, histoire sans doute de pouvoir mieux collecter des fonds pour sa pomme, et accessoirement de pouvoir faire la nique au Wauquiez le moment venu.

Libres

Je ne sais pas vous, mais moi, ça me rappelle furieusement l’éphémère parti de Fillon dont le site http://fillon2017.fr n’existe plus depuis.

fillon.png

Souhaitons à Valérie que ça lui réussira mieux qu’à lui, et relevons en passant qu’elle a l’air d’en être tellement fière qu’elle n’a pas jugé nécessaire de mettre un lien vers le site du parti sur son propre blog.

Là où ça devient vraiment amusant, c’est lorsque l’on regarde le logo de son super parti avec attention, comme l’a fait Hugo Baillet le premier sur Twitter, en relevant que le logo arborait une cocarde (insigne de forme ronde aux couleurs nationales) … anglaise !!

Twit

Ah la boulette ! Avouez que dans le contexte du Brexit, créer un parti européiste dont le logo est affublé d’un insigne militaire anglais, ça fait un peu … comment dire … les mots me manquent…

… et si le choix de la date du 18 juin a sans aucun doute été arrêté pour souligner le mot d’ordre du parti (Libres !), d’aucuns auront relevé que le général a lancé son appel depuis Londres.

Décidément, Valoche, tu déconnes. J’en connais une qui devrait d’urgence aller s’allonger sur le divan d’un thérapeute, histoire de percer le mystère de ses actes manqués et de mettre un peu d’ordre dans sa tête pour démêler et comprendre les messages subliminaux qu’elle nous balance en pleine poire.

Peut-être bien que finalement, et sans véritablement s’en rendre compte, la Valoche conçoit la liberté européenne comme la libération de la France qui subit le joug et la domination allemande. Finalement, de là à ce qu’elle ait tout compris, à l’insu de son plein gré, il n’y a qu’un pas !

Je trouve ces « actes manqués », ou plutôt ces signaux faibles envoyés inconsciemment, bien plus intéressants et instructifs que tous les bobards qu’elle, comme ses copains d’ailleurs, nous racontent et nous rabâchent sans y croire. J’ai écrit il y a quelques semaines que j’étais convaincu qu’Emmanuel Macron et Bruno Le Maire se préparaient et préparaient le terrain de l’inévitable explosion de l’Europe et de l’Euro. Nous savons que ces gens ont une très haute opinion d’eux mêmes et qu’ils nous prennent pour des imbéciles mais il est totalement exclu qu’ils ne soient pas conscients de la situation et de l’issue certaine, et quand ils ne veulent pas se l’avouer -car après tout c’est leur gagne-pain- ils le disent ou l’insinuent sans le vouloir.

Je conclurai en passant rapidement sur ce que notre brillante énarque qualifie de « propositions », considérant que dès lors que les constats de départ sont biaisés, il est improbable que les remèdes soient adaptés.

Jugez plutôt :

 » … Mais ce que nos concitoyens reprochent surtout à l’Europe aujourd’hui, c’est d’avoir laissé se déployer au sein même de l’Union des stratégies non coopératives de dumping social et fiscal. »

En clair, si vous n’êtes pas contents, c’est parce qu’il y a d’autres méchants pays européens qui ont l’outrecuidance d’être plus efficaces et performants que notre brillante administration et qui, de ce fait, ne veulent pas taxer leurs citoyens autant que nous le faisons.

On est pas rendus Valérie…

Voici ses propositions qui, finalement, devraient la conduire à faire le constat selon lequel ce n’est pas ce qu’elle préconise qu’il faut faire, mais bel et bien sortir de l’enfer européen et de la domination allemande …. pour redevenir Libres !page3image2765794096

  1. Renforcer l’influence de la France au sein des institutions européennes. C’est impossible comme nous le savons et peut-être que ce qu’envisage madame Pécresse sans vouloir le dire, c’est d’aller au clash et donc à la rupture.
  2. Promouvoir l’identité européenne, défendre son modèle de société, sa culture et ses valeurs. Ah bon ? Ça existe ça ? Je n’ai pas vu l’équipe d’Europe au mondial de foot.
  3. Ni rétrécissement irréaliste, ni élargissement irresponsable : refonder l’Europe à 27. Bla bla bla
  4. Lutter contre le dumping fiscal, social et environnemental au sein de l’Europe. Ça c’est pour les taxes et on sait combien nos politiques y sont attachés quoi qu’il arrive.
  5. Redonner aux États les compétences qu’ils exerceraient mieux et réduire la bureaucratie européenne. Tiens, on y vient 😉
  6. Sécuriser les frontières de l’Europe et harmoniser les règles pour reprendre le contrôle des flux migratoires. Bon courage, parles-en à Angela.
  7. Poser les bases d’une Europe de la Défense à laquelle tous les États membres devront contribuer sans exception. Traduisez : les allemands nous ont déjà plumé comme des bleus sur le terrain économique, on est ruinés, maintenant on va leur filer notre armée.
  8. Face aux États-Unis et à la Chine, promouvoir un patriotisme économique européen. Elle ne nous l’a pas dit, cette cachotière de Valérie, mais elle développe un concurrent de Google dans son garage, elle a acheté des étagères Ikea pour se préparer à défoncer Amazon et elle entretien un grand réseau de potes pour exploser la tronche à Facebook.
  9. Favoriser l’émergence de champions industriels européens. Ben oui, avec toutes ces startups qu’elle va lancer, ça va être trop facile. En plus, on a déjà la SNCF, Air France, EDF, Areva, La Poste, Airbus et Ariane Espace comme super-champions. Attendez un peu qu’ils finissent la grève qu’ils ont commencée il y a 3 mois et vous allez voir ce que vous allez voir !
  10. Six priorités de recherche et innovation pour faire de l’Europe un leader mondial. Là aussi, dès que les universités rouvrent, on fonce !
  11. Bâtir une Europe numérique influente et respectueuse des libertés individuelles. Oui, on vous respectera tout bien comme il faut et y’aura que Valérie et ses copains, qui sont tous des gens biens, qui auront le droit de nous espionner pour notre bien.
  12. Rénover en profondeur la PAC pour mieux protéger les agriculteurs.  Là, on sent clairement qu’une fois sortie du magasin Bio du 7° arrondissement de Paris où Valérie achète sa salade de Kale et ses tomates bio, c’est le grand flottement.
  13. Lutter contre les fractures territoriales et sociales en utilisant mieux les fonds européens. On sent la fatigue, il devait se faire tard.
  14. Imposer notre modèle environnemental européen. Comme par exemple continuer de soutenir l’emploi du glyphosate comme le vendeur de shampoing vient de le faire ?
  15. Construire un partenariat privilégié avec l’Afrique. Là, on croit comprendre qu’elle veut refouler les migrants mais ça ne se fait pas de le dire dans les diners mondains. 

Je suis tout de même stupéfait de constater que l’on peut encore élaborer de pareilles listes à la Prévert sans proposer la moindre solution réaliste pour les mettre en oeuvre. Je suis halluciné de voir que l’on peut parler de l’Europe sans évoquer les désordres majeurs du système financier à commercer par Target 2, sans évoquer non plus la taille anormale du bilan des banques nationales, l’état pitoyable des big banques européennes, la dette des Etats, le Brexit, les problèmes de sécurité, de religion, etc. etc. bref, tous les véritables et terrifiants problèmes qui vont bientôt nous tomber sur le coin de la figure.

Pendant que Valérie continue de faire des calculs et de conduire des stratégies politiques avec ses copains pour durer encore et toujours plus, le bateau France coule.

valérie.png

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :