Le naufrage programmé de l’assurance-vie

Vous avez placé votre épargne en assurance-vie comme la grande majorité des français ?

Apprêtez vous à en perdre une part très substantielle.

Dans de précédents articles, j’ai tenté d’exposer ma vision de la situation et de la santé du système financier européen. Autant me résumer en un mot : chaos. La faillite des banques européennes est inéluctable et tout les intervenants avisés, qu’ils soient politiciens ou banquiers, en sont pleinement conscients. Les uns cherchent à gagner du temps, les autres préparent le coup d’après mais tout se petit monde s’organise gentiment pour sauver sa peau, ce qu’il fera immanquablement à votre détriment puisqu’in-fine, il faudra bien que quelqu’un paye.

C’est si vrai d’ailleurs qu’ils ont jugé utile de voter une loi spécialement dans ce but comme j’ai déjà eu l’occasion de le rappeler ici.

Mais comme ça ne suffisait pas, et encore une fois soi-disant pour vous protéger (de vous même ?!), les politiciens véreux ont décidé qu’ils pourraient à tout moment décider d’une mesure provisoire reconductible (ha ha ha, reconductible ad vitam) consistant à vous empêcher de retirer votre argent de votre compte d’assurance-vie.

Comme vous pourrez le lire notamment ici sur Boursorama :

« Le dispositif de contrôle de l’assurance-vie intégré à loi Sapin II a été ratifié par le Conseil constitutionnel le 8 décembre dernier. Désormais, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) aura le pouvoir de suspendre, retarder ou limiter les nouveaux versements ou les retraits de fonds sur une période de six mois maximum, en cas de « risques représentant une menace grave et caractérisée » pour « la stabilité du système financier ». »

Encore une fois : on tente de vous endormir et de vous enfumer en prétendant que les banques et les assureurs sont solides et que vous n’avez strictement rien à craindre, mais dans le même temps on met tout un cadre réglementaire en place pour préparer la gestion de la crise qui surviendra lors de leur faillite. Chacun est libre de faire ce qu’il veut de son argent, mais personnellement, quand le lis tout ça, je prends mes jambes à mon cou.

Garder une assurance vie aujourd’hui, à plus forte raison en fonds Euros, cette monnaie de singe qui va se désintégrer en vol, est tout bonnement suicidaire. Pour moi, il n’existe absolument aucun doute sur l’issue prévisible de la faillite de la zone Euro, de ses banques et de sa monnaie, seul le timing est absolument inconnu, d’autant quand on assiste aux gigantesques manoeuvres et manipulations frauduleuses de la BCE et des banques centrales européennes.

6792624933_4839b80a14_b

Les commentaires sont fermés.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :